Maitre de Cabestany
Centre de Sculpture Romane | Maître de Cabestany
   

 

 

>Le nom de Cabestany
Le nom de Cabestany, cap estany (du latin caput stagni) veut dire en catalan «tête de l’étang», et désigne un village situé à l’extrémité d’un étang (un village de l’Hérault, Capestang, porte un nom semblable pour les mêmes raisons).
Dans l’Antiquité et au Moyen Âge, la plaine du Roussillon était beaucoup plus humide et marécageuse qu’aujourd’hui. L’étang a aujourd’hui disparu, ce n’était peut-être que l’étang de Canet qui s’étendait plus à l’est.



Le blason de Cabestany
La commune de Cabestany a adopté il y a quelques années le blason décrit par le chroniqueur Jaume Febrer (vers 1650) comme étant celui du chevalier Pere de Cabestany, qui aurait participé à la conquête de Valence en 1238. Ces armoiries portent une tête de Maure, entourée d’un serpent.
Le chroniqueur attribue ces armes à une récompense pour le chevalier, qui aurait viancu et tué un chef ennemi. Ce n’est sans doute qu’une légende, car, comme souvent dans l’héraldique catalane, ce pourraient être aussi des armes parlantes, c’est à dire qu’elles traduisent en image le nom de la famille qui les porte, un peu comme un rébus : la tête pour cap (cab) et le serpent qui se mord la queue pour le cycle du temps (any, année) ; c’est du
moins l’interprétation qu’en fait Albert Cazes, mais les deux ne sont pas incompatibles.
L’emblème des têtes de Maure appartient aux traditions héraldiques de la Reconquête espagnole, et sont passées de la couronne d’Aragon à la Sardaigne et à la Corse au XIVème siècle.



 
HISTOIRE<
Roussillon et Catalogne
 
> ANTIQUITE
-219 passage d’Hannibal
-118 construction de la Voie Domitienne
71 Trophée de Pompée

> MOYEN ÂGE
560 création de l’évêché d’Elne
770/800 fondation des premières abbayes : Arles, Saint-Genis, Saint-André
870 Wifred de Ria, dit le Velu, nommé comte de Barcelone, d’Urgell et de Cerdagne
990 installation des comtes de Roussillon à Perpignan.
1026 proclamation de la Trêve de Dieu à Toulouges, par Oliba, évêque de Vic, abbé de Ripoll et de Cuxa
1069 consécration de la cathédrale romane d’Elne
1137 Raymond-Bérenger III, comte de Barcelone, epouse Pétronille, héritière du royaume d’Aragon
1172 Girard II, comte de Roussillon, lègue son comté au comte de Barcelone roi d’Aragon, Alphonse II
1213 Croisade contre les Albigeois. Pierre II, comte-roi, meurt à la bataille de Muret
1230 conquête de Majorque
1238 conquête de Valence
1285 Croisade contre la couronne d’Aragon. Défaite et mort à Perpignan du roi de France Philippe le Hardi
1250/1300 Rapide croissance de Perpignan. Construction du Palais des rois de Majorque
et d’une nouvelle enceinte urbaine
1323 conquête de la Sardaigne
1324/1509 construction de la future cathédrale de Perpignan
1348 Peste Noire. D’avril à juin, entre le tiers et la moitié de la poulation meurt
1379 création de l’Université de Perpignan
1408 Pere de Luna, antipape sous le nom de Benoît XIII, réunit le concile dans l’église de La Real
1412 Compromis de Casp : la couronne catalano-aragonaise est attribuée à Henri de Trastamare
1425 construction du canal d’arrosage de Perpignan
1442 conquête du royaume de Naples
1475 siège et prise de Perpignan par les Français. La ville reçoit le titre de Fidelíssima
1496/1502 construction du château de Salses


 
 
enfants
© alex abdoun
titre blason cabestany
IVème-Vème siècles existence d’établissements ruraux sur le territoire
actuel de Cabestany
927 première mention, dans les textes,
du village de Cabestany
XIe siècle construction de l’église Notre-Dame des Anges (citée pour la première fois en 1089)
1175 Arnau, premier seigneur de Cabestany qui soit connu, rédige son testament
1160/1212 vie du troubadour Guillem de Cabestany, fils d’Arnau
1260 les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (plus tard Chevaliers de Malte) acquièrent la seigneurie de Cabestany et le patronage
de l’église
1285 première mention du lieu-dit Saint-thomas, peut-être site d’une ancienne église
XIVe siècle agrandissement de l’église
Notre-Dame, siège d’un Prieuré des Hospitaliers
1378/1381 environ 145 habitants (39 feux)
1403, 1424 des retables (aujourd’hui disparus) sont peints pour l’église
1424 15 feux
1515 5 feux
1725/1730 22 feux
1730 fonte d’un cloche, qui sonne toujours
1787 25 feux
1789 Révolution française
1792 216 habitants (avec Saleilles)
1793 bataille franco-espagnole d’Orle et de Cabestany. Mise à sac du village
1806 315 habitants
1822 changement d’emplacement de la
porte de l’église
1834 500 habitants
1851 686 habitants
1861 702 habitants
1872 construction de l’horloge publique
1891 1246 habitants
1901 1497 habitants
1923 le Conseil Municipal réuni en session extraordinaire insiste pour que Saleilles (hameau de 500 habitants) devienne une commune distincte de Cabestany
1924 Saleilles se sépare de Cabestany
1926 1030 habitants
1930 agrandissement de l’église vers le sud. Le tympan de Cabestany appelle l’attention
1946 949 habitants
1948 le tympan de Cabestany est classé
Monument historique
1950 Construction de la cave coopérative
de Cabestany. Elle sera aggrandie en 1955, 1960, 1962, 1964 et 1966 passant d’une capacité de 7305 hl à 32500 hl
1971 3470 habitants
1976 4343 habitants
1982 6223 habitants
2002 8440 habitants